La couleur du lait – Nell Leyshon – 2014

9782752909824AVT_Nell-Leyshon_3634

Nell Leyshon est née à Glastonbury, dans le comté du Dorset au Royaume-Uni. Après des études de littérature anglaise à l’université de Southampton, elle s’est fait connaître par ses pièces de théâtre enregistrées pour la BBC. Son premier roman, paru en 2004, Black Dirt figurait sur la liste de l’Orange Prize. Devotion et The Voice ont remporté un franc succès. Publié en 2012, La Couleur du lait est la première œuvre de Nell Leyshon à être traduite en français.

La couleur du Lait, Editions Libretto, 2014

En cette année 1831, Mary, une fille de 15 ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible et sévère, en bref, une vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.
Simple et franche, lucide et impitoyable, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu’on l’a envoyée travailler chez le pasteur Graham, afin de servir et tenir compagnie à son épouse, femme fragile et pleine de douceur.
Elle apprend avec elle la bienveillance, et découvre avec le pasteur les richesses de la lecture et de l’écriture.. mais aussi l’obéissance, l’avilissement et l’humiliation. 
Finalement, l’apprentissage prodigué ne lui servira qu’à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession.

Mon avis

Un coup de coeur, à découvrir absolument!

Ce court roman nous plonge dans la campagne anglaise du 19ème siècle, dans un milieu rural fruste, dans une famille illettrée. La narratrice, fille de paysan, nous retrace avec toute sa franchise et sa simplicité son histoire tragique.

Elle vient seulement d’apprendre à lire et écrire, grâce au Pasteur chez qui elle a été envoyée de force par son père, et souhaite écrire sa confession. Son style est donc maladroit et direct, mais aussi très touchant, brut et lucide. Elle a aussi un caractère bien trempé et révolté, elle ne se laisse pas faire et aimerait sortir de sa condition sociale. L’idée de faire parler cette jeune fille est atypique et original, on a vraiment l’impression de vivre l’histoire à ses côtés. On partage avec empathie son cortège d’émotions sa tristesse et sa révolte d’être éloignée de sa famille, puis sa joie de trouver des avantages à sa nouvelle condition, d’avoir accès à la littérature, à la chaleur humaine, à plus de confort.

Mais la tragédie va ensuite prendre le pas sur les avantages de ce changement de vie, l’humiliation, l’injustice et la dureté de son destin vont reprendre leur place pour finir sur un terrible drame.

On se laisse véritablement emporter par cette histoire qui se lit d’une traite, une très belle réussite!

Ma note 9/10

Lecture dans le cadre du mois anglais

10995630_1756992794527105_3473654368960270242_n

Publicités

14 réflexions sur “La couleur du lait – Nell Leyshon – 2014

  1. Pingback: Billet récapitulatif du mois anglais 2015 | Plaisirs à cultiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s