Les oreilles de Buster (Busters öron) – Maria Ernestam – 2006 (VO) – 2011 (VF)

3270842

4ème de couverture

Eva cultive ses rosiers. A cinquante-six ans, elle a une vie bien réglée qu’elle partage avec Sven. Quelques amies, des enfants, et une vieille dame acariâtre dont elle s’occupe. Pour se donner bonne conscience ? Le soir, lorsque Sven est couché, Eva se sert un verre de vin et écrit son journal intime. La nuit est propice aux souvenirs, aussi douloureux soient-ils. Peut-être aussi la cruauté est-elle plus douce lorsqu’on l’évoque dans l’atmosphère feutrée d’une maison endormie. Eva fut une petite fille traumatisée par sa mère, personnage fantasque et tyrannique, qui ne l’a jamais aimée et a toujours tout fait pour la ridiculiser. Très tôt, Eva s’était promis de se venger. Et elle l’a fait, avoue-t-elle d’emblée à son journal intime. Un délicieux mélange de candeur et de perversion, qui tient en haleine de bout en bout.

Mon avis

Un roman difficilement classable, il s’approche sans doute le plus du thriller psychologique sous le format confessions intimes.

Eva est une enfant, puis adolescente traumatisée par une mère non impliquée dans son éducation, qui lors de leurs rares rencontres est hautaine et méprisante avec sa fille qui l’ « encombre », elle qui préfère faire la fête… Dédaigneuse est l’adjectif qui décrit le mieux cette mère digne des pires personnages de contes…

giphy

Eva cherchera un moyen de se venger, ce qu’elle expérimentera d’abord avec le personnage de Buster, dont on comprendra pourquoi les oreilles ont leur importance!

Ce roman mêle avec habileté le passé et le présent d’Eva, c’est un roman noir mais drôle aussi. Eva ne recule devant rien pour préparer pendant des années puis exécuter sa vengeance, elle est à la fois touchante et machiavélique, c’est un personnage complexe dont le mystère se dévoile petit à petit. Les rebondissements sont inattendus, je n’ai rien vu venir, surtout le dernier absolument stupéfiant!

Une très belle réussite, une ambiance nordique différente, une forme de narration intéressante, à découvrir sans hésiter!

J’ai eu le grand plaisir de découvrir ce roman dans le cadre d’une lecture commune avec Sophie dont vous trouverez la critique ici.

Publicités

2 réflexions sur “Les oreilles de Buster (Busters öron) – Maria Ernestam – 2006 (VO) – 2011 (VF)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s